Une étude anglaise, explique que 70% des DJ's ont changé de boulot pendant la pandémie !!




En septembre dernier, la scène musicale anglaise s’était indignée après les déclarations de la ministre de la santé britannique "Helen Whately".

Concernant la situation de la culture en Angleterre.

Cela n’a aucun sens de continuer d’aider les festivals, les bars et les discothèques. Il y a pas de travail, donc cela ne sert à rien de les aider, il faut supporter les secteurs d’activités où il y a du travail.

Helen Whately, Ministre anglaise de la santé

Cette semaine nous avons découvert qu’une étude anglaise va malheureusement dans le sens des déclarations de la ministre de la santé. La fermeture des clubs et discothèques a poussé les DJs à trouver du travail dans d’autres secteurs d’activités pour continuer de vivre dignement. Le réseau de studios « Pirate Studios » a mené une enquête auprès de 20.000 clients et les chiffres sont édifiants. Près de 70% des DJs anglais se sont reconvertis des suites de la pandémie. De plus, un quart d’entre eux pensent qu’ils ne reprendront jamais leur carrière de DJs / artistes à plein temps. Un élan de pessimisme qui contraste avec les nouvelles annonces faites par le gouvernement anglais concernant la réouverture des bars, clubs et festivals. En effet, la feuille de route de Boris Johnson pourrait permettre aux clubs et salles de concerts de rouvrir en Juin prochain, le 21 juin plus exactement. Le Premier ministre offre de l’espoir à ce secteur particulièrement sinistré. Cette décision s’inscrit dans une politique de tests obligatoires que souhaite mettre en place le Royaume-Uni. La réouverture des clubs reste donc sujette au déploiement du vaccin et à la réduction des décès et hospitalisations liées au virus. Le retour aux affaires du secteur événementiel constitue la quatrième étape du plan britannique, synonyme de la suppression totale des mesures de distanciations sociales. Les salles de concert et les boîtes de nuit seraient ainsi libres de fonctionner comme d’habitude.

Posts à l'affiche